[BA11] Salers vs Salers et nos premiers essais de pâtes

L’annonce du 11e Blog Appétit à base de Salers (fromage) et Salers (viande) nous a d’abord laissés un peu perplexes. Après deux ou trois idées pas vraiment originales, on est partis sur des idées de pâtes. Et comme on est incapables de faire les choses à moitié, on vous en a concocté de trois sortes !

Donc, pour les archives et pour la petite histoire, nos deux idées initiales étaient un carpaccio de viande Salers assaisonné aux copeaux de fromage Salers (pas très original, bien que je ne doute pas que ça puisse être bien bon) et des brochettes « boeuf/salers » à la mode de ce qu’on peut trouver dans la plupart des restaurants « japonais » (ça, je me le garde sous le coude, ça doit pas être mal non plus). Du coup, on a fait des tortellini. Parce que les tortellini, c’est bon. Et, comme indiqué en introduction, puisqu’on est incapables de faire les choses à moitié, trois sortes de tortellini :

  • tortellini au Salers (fromage), sauce « bolognaise » (je mets bolognaise entre guillemets, c’est plus rapide que de dire « sauce tomate à la viande », mais bon, bref, j’espère que les puristes ne nous en voudront pas) à la Salers (viande)
  • tortellini à la Salers (boeuf) avec copeaux de Salers (fromage)
  • tortellini Salers & Salers, sauce crème et poivre.

Comme d’habitude, toutes les photos ici, y compris celles de la confection de l’apéro😉 (parce que les pâtes, c’est long à faire).

Donc, on commence par la pâte à pâtes :

Six oeufs, de la farine « jusqu’à bonne texture », un chouilla d’huile et un chouilla de sel. Une fois la « bonne texture » (relativement compact tout de même) atteinte, on étale d’abord à la mimine et au rouleau :

et on forme des pâtons d’une taille décente pour la machine à pâtes

On ne s’en sert que comme laminoir sans utiliser les autres rouleaux de découpe.

Oups, il aurait peut-être fallu couper au fur et à mesure, c’est un peu long là :

En tous cas, on découpe la pâte précédemment étendue en carrés.

Par contre, pour le coup, il faudrait peut-être s’occuper de la farce ! Enfin des farces puisqu’il y en a trois. La première, au Salers (fromage) – à base de ricotta (pour avoir une base un peu maléable) et de Salers :

(Merci d’ailleurs à DjDrabmol, Paul, Ptinute et Dams (par ordre d’apparition) sur le forum Miam pour le coup de main sur la farce😉 )

Relativement pifométrique en ce qui concerne les proportions… une seule solution, goûter🙂 A noter qu’on a essayé d’abord de râper le Salers : bin c’est pas une bonne idée. Ca colle trop !

Deuxième farce, farce à la viande. On mixe ensemble un peu d’oignon et de la viande, sel, poivre.

Le tout finit à la poêle. Niveau amélioration, il aurait très probablement fallu hacher plus fin :

Pour faire la farce, liaison au jaune d’oeuf. La farce Salers & Salers est sur la même base, avec du fromage incorporé dedans après le passage à la poêle.

Vient alors le moment amusant : la confection des tortellinis eux mêmes. Pour ça on prend un carré (pas comme sur la photo donc, où il est plutôt rectangulaire), on y place un peu de farce :

La technique manque un peu de photos, mais l’esprit est le suivant :

  1. on ferme le tortellini sur sa diagonale (d’où le carré, c’est ‘achement plus pratique pour le coup)
  2. on fait un second pli parallèle au premier au milieu du triangle
  3. on roule le tortellini autour du doigt et on soude la pâte du mieux qu’on peut (il ne faut pas qu’elle soit trop sèche, au pire on peut la réhumidifier légèrement).

Les premiers essais n’étaient pas forcément hyper-concluants, et l’ensemble de tailles plutôt irrégulières :

Mais bon, pour un premier essai, on a vu pire. Les trois sortes toutes ensembles :

Ca a peut-être l’air de rien, comme ça, mais ça représente pas mal de boulot quand même ! Reste à s’occuper de la sauce « bolognaise », et là hurlement primaire, ya plus de tomate et on est dimanche après-midi !! Du coup, il a fallu se rabattre sur un pot de sauce tomate/basilic qui traînait dans le placard, à laquelle on a ajouté de la viande hâchée et des oignons :

Une fois ça prêt, on fait cuire les pâtes (donc celles « juste Salers (fromage) ») (à peu près 8 minutes, en gros quand elles remontent en surface c’est cuit) :

Et on fait le service de la première tournée !

Vi, nous étions 5 ce « midi » (enfin 16h😉 ) là, ça fait assez peu de pâtes par personne, mais elles sont grosses… et il y en a trois tournées derrière. Le tout accompagné d’un Bordeaux « Dourthe N°1 » 2004, bien sympathique par ailleurs. Un peu peur que les pâtes fuient à la cuisson vus les (nombreux) trous (oups), mais finalement elles se sont très bien tenues.

Le deuxième round, Salers (viande) only, saupoudré de Salers (fromage) :

Et le troisième, Salers & Salers à la crème fraîche et au poivre :

(On a touillé avant de servir, hein !).

Bon, et après avoir mangé tout ça, opération sieste avant le dessert, parce que c’est bien fatiguant tout ça🙂

Verdict : celles au fromage avec « bolognaise » étaient les meilleurs à mon goût. La farce des deux autres aurait probablement gagné à être plus fine. On le saura pour la prochaine fois !

14 réflexions sur “[BA11] Salers vs Salers et nos premiers essais de pâtes

  1. Ton article est un pure bonheur ! non seulement la recette est belle mais elle m’apprend plein plein de choses et me donne envie de faire de drôles de petites pâtes toutes enroulées !

    J'aime

  2. Je comprend mieux maintenant pourquoi tu avais dit que c’était long de faire des pâtes… A voir comme ça, celle qui me tente le plus c’est la Salers & Salers à la crème fraîche et au poivre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s