Curry de bœuf / Beef curry

English version interleaved in italics

J’ai, en termes de photos (prises, à défaut d’éditées), de quoi écrire 3 billets ici, et je n’en ai pas encore écrit un seul – rectifions donc cela immédiatement. J’ai invité des amis il y a quinze jours pour un combo « déjeuner et Scythe » (Scythe est un jeu qui a fait pas mal de bruit à sa sortie mais auquel on n’avait pas encore joué), et à cette occasion j’ai re-plongé dans mon The Food of India – parce que finalement le concept de curry qui mijote c’est plutôt un bon plan quand on reçoit. Après pas mal d’hésitation, j’ai fini par choisir la recette de « Goan Beef Curry » – curry de bœuf de Goa, donc, que j’ai servi avec du « riz » de chou-fleur.

I have enough, photo-wise (well, taken, if not edited yet), to write 3 posts here, and I didn’t write a single one yet – so let’s fix that now. I invited friends two weeks ago for a « lunch and Scythe » combo (Scythe is a board game that’s been fairly hyped when it came out, but which we hadn’t played yet) and, for that occasion, I went back to my  The Food of India – because, well, the concept of simmering curry is pretty neat when you have people over. After some pondering, I finally chose the « Goan Beef Curry » recipe, that I served with cauliflower « rice ».

IMGP6675

La recette elle-même n’est pas très compliquée, mais la liste d’ingrédients peut intimider.

The recipe itself isn’t that complicated, but the list of ingredients can seem daunting.

Pour 6 personnes / For 6 people

  • les graines de 8 gousses de cardamome / the seeds from 8 cardamom pods
  • 1 teaspoon de grains de fenouil / 1 teaspoon fennel seeds
  • 8 clous de girofle / 8 cloves
  • un bâton de cannelle de 10cm / a 10-cm cinnamon stick
  • ½ teaspoon de graines de fenugrec, que j’ai remplacées par un peu plus de fenouil et de cumin, à défaut / ½ teaspoon fenugreek seeds, which I replaced by a bit more fennel and cumin
  • ½ teaspoon de poivre noir moulu / ½ teaspoon ground black pepper
  • 3 teaspoons de graines de coriandre / 3 teaspoons coriander seeds
  • 3 teaspoons de graines de cumin / 3 teaspoons cumin seeds
  • 125 mL d’huile / 125 mL oil
  • 2 oignons / 2 oignons
  • 6 gousses d’ail / 6 garlic cloves
  • un morceau de 10cm de gingembre / 10cm of ginger
  • 1kg de bœuf à braiser, découpé en cubes de 2.5cm / 1kg stewing beef, cut into 2.5cm cubes
  • ½ teaspoon de curcuma / ½ teaspoon turmeric
  • 2 teaspoons de piment en poudre / 2 teaspoons powdered chili
  • 310mL de lait de coco / 310 mL coconut milk

IMGP6641

Je ne résiste pas à montrer le contenu du mortier de plus près.

I can’t resist showing the content of my mortar from up close.

IMGP6633

Mortier qui a d’ailleurs bien travaillé : la première étape est de réduire en poudre toutes les épices qui ne le sont pas encore (toutes sauf le poivre, le curcuma et le piment, donc). J’avoue que ma poudre pourrait être plus fine ; il arrive un moment où on décide que c’est suffisant 😉

That mortar was put to great use: the first step is to reduce to powder all the spices that aren’t yet (all of them except the pepper, turmeric and chili). I must admit my powder could be finer: at some point you have to decide it’s good enough 😉

IMGP6646

Découper l’oignon et l’ail en petits dés, râper le gingembre.

Dice the onion and garlic, grate the ginger.

IMGP6649

Faire chauffer l’huile dans une casserole épaisse et y faire revenir à feu moyen l’oignon, le gingembre et l’ail jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer.

Heat the oil in a heavy pan and fry the onion, ginger and garlic over medium heat until they start to brown.

IMGP6654

Ajouter la viande, et faire dorer de tous les côtés.

Add the meat, brown it on all sides.

IMGP6657

Lorsque la viande est dorée, ajouter toutes les épices (celles du mortier, le poivre, le curcuma et le piment), et laisser dorer pendant une minute.

When the meat is browned, add all the spices (the ones in the mortar, the pepper, the turmeric, and the chili), and let it brown for another minute.

IMGP6661

Ajouter le lait de coco, réduire la puissance du feu et laisser mijoter pendant une bonne heure.

Add the coconut milk, reduce the heat and let it simmer for an hour or more.

IMGP6667

Pour le riz de chou-fleur, c’est un truc que je fais beaucoup plus souvent, alors la recette est forcément un peu plus floue, parce que c’est de l’automatique 😉 On s’y prend 30-45 minutes avant de manger, et il faut, heu, du chou-fleur (je compte ~300g par personne, cru), un corps gras quelconque (j’utilise de l’huile de coco), éventuellement un oignon ou deux, et ce qui passe par la tête pour épicer (cette fois c’était du cumin je crois).

The cauliflower rice is something I cook way more often, so the recipe is somewhat more vague, because it’s so automatic 😉 Start 30-45 minutes before eating and you’ll need, err, cauliflower (I count ~300g per person, uncooked), some fat (I use coconut oil), optionally an onion or two, and whatever strikes your fancy in terms of seasoning (I think that time it was some cumin.)

Faire revenir les oignons coupés en morceaux dans l’huile de coco.

Fry the diced onions in some coconut oil.

IMGP6668

Passer le chou-fleur au robot – suivant la lame utilisées, ça ressemble plus à, au choix, du riz, de la semoule, ou parfois à des mini-pâtes 😉

Shred the cauliflower in a food processor – depending on the disk you use, it looks more like rice, couscous, or sometimes small pasta 😉

IMGP6671

Faire cuire le chou-fleur à feu doux-moyen – d’abord avec un couvercle le temps que le chou-fleur cuise à peu près, puis retirer le couvercle pour la fin de la cuisson pour l' »assécher ». Ajouter sel, poivre, épices suivant l’inspiration et l’accompagnement.

Cook the cauliflower on medium heat – first with a lid on so that the cauliflower gets somewhat soft, then remove the lid for the end of the cooking so that it dries off a bit. Add salt, pepper and spices depending on the mood and what you’re serving it with.

IMGP6672

Quand le chou-fleur est cuit, servir et manger 🙂

When the cauliflower is cooked, serve and eat 🙂

IMGP6675

Verdict : c’était pas mal, mais je crois que le bœuf aurait mérité d’être cuit plus longtemps. Mon piment était ptêt un peu violent aussi, ça avait un peu tendance à écraser le reste. Mais tout le monde s’est resservi, alors… 😉

Verdict: it was okay, but I think the beef could have benefited from a somewhat longer cooking. The chili was maybe a bit overpowering too. But then everybody went for seconds, so… 🙂

Tags recettes.de : curry, bœuf, inde, chou-fleur

Soupe aux légumes colorés et au poulet / Colorful veggies and chicken soup

English version interleaved in italics

Des fois, les étoiles s’alignent. Genre, là, il y a eu une conjonction de trois facteurs :

  • une crève assez débilitante qui donne des envies de se nourrir de bouillon de poulet ;
  • recettes.de qui lance un défi soupes ;
  • IBIH qui pose une recette de soupe qui a l’air tout à fait sympathique, malgré un titre qui fait un peu peur (sisi) : IBIH Turbo Atkins Diet Soup (en anglais).

Du coup, j’ai fait de la soupe.

Sometimes, stars align. In this case, it was the conjunction of three factors:

  • a pretty bad virus that made me want to feed myself with chicken broth
  • recettes.de starting a soup contest (in French)
  • IBIH posting a soup recipe that looked very nice, despite a pretty scary title:  IBIH Turbo Atkins Diet Soup.

So I made soup.

IMGP3571

Lire la suite

Courgettes au poulet et amandes / Zucchini with chicken and almonds

English version interleaved in italics

Un truc qu’on fait souvent, c’est des recettes traditionnellement de pâtes, sauf qu’on fait ça avec des courgettes à la place des pâtes. Les courgettes bolognaise, c’est wachement bon, par exemple. Et donc pour chercher l’inspiration, il y a le Silver Spoon Pasta (édité chez Phaidon) qui a plein de choses rigolotes dedans. Et la recette d’aujourd’hui en vient. Bon, quand on fait des courgettes au poulet, d’habitude, c’est une variation des pâtes au poulet ; là, c’est la version fancy (même si on dirait pas, à première vue, comme ça.)

Something we do quite often is to pick a traditional pasta recipe and make it with zucchini instead of pasta. Zucchini bolognaise, for instance, are really good. And to look for inspiration, well, there’s the Silver Spoon Pasta (published by Phaidon) that has a lot of fun thing in it. And today’s recipe comes from it. Okay, when we usually do zucchini with chicken, it’s a variation of the pasta with chicken; here, it’s the fancy version (even if it doesn’t really show when I show it like this.)IMGP3371

Lire la suite

Salade haricots verts-saucisson vaudois / Green beans and saucisson vaudois salad

English text interleaved in italics

Comme je l’avais déjà fait il y a quelques années, je suis ce mois-ci volontaire pour être jury du concours mensuel de recettes.de – ce mois-ci sur le thème Coupez ! C’est dans la boîte ! Une bonne occasion de présenter notre recette de « pique-nique de train » usuelle : la salade haricots verts/saucisson vaudois. Qui est à peu près d’un niveau de complexité adapté à la température extérieure actuelle 😉

As I did a few years back, I volunteered this month to judge the monthly contest of recettes.de – and this month the theme is Coupez ! C’est dans la boîte (which, in French, is a pun about boxes.) A good opportunity to present our usual « picnic on the train » recipe: the green beans/saucisson vaudois salad. Whose complexity is pretty much the one required considering the current outside temperature 😉

IMGP3332

Lire la suite

Gratin chou-fleur/brocoli/saucisse – Cauliflower/broccoli/sausage gratin

English version interleaved in italics

Il paraît qu’il y a des endroits où il fait chaud en ce moment. Zürich, cette semaine, c’est pas ça. C’est pas DRAMATIQUE (personnellement je préfère la fraîcheur à la chaleur, surtout le machin lourd qui sert d’été dans le coin), mais il fait pas très beau. Du coup, ya des gens qui font des salades, en juin, ben moi je fais du gratin, voilà. Tfaçon le Böögg il a dit qu’il ferait pourri cet été.

There’s a rumor there’s a few places where it’s currently warm. Zürich, this week, not that much. It’s not too much of a problem (I personally far prefer coolness to warm weather, especially the moist air that is called summer around here), but the weather isn’t that nice. Anyway, some people make salads, in June; I make gratins. There. Anyway, the Böögg predicted a crappy summer.

IMGP3292

C’est assez indubitablement un gratin.
It’s undoubtedly a gratin.

Lire la suite

Riso condito presqu’automnal / Almost automnal riso condito

(English version interleaved in italics)

L’arrivée des courges dans le rayon légumes de ma Coop-en-face est un signe assez sûr que l’automne est presque là. Et comme j’aime bien les courges, ça fait partie des trucs chouettes qui font passer la fin de l’été. J’en ai déjà fait des cubes au four récemment, et avec la butternut que j’ai achetée l’autre jour, j’en ai passé la moitié dans un « risotto » et l’autre moitié dans un mélange de légumes. Et je me ferais bien de la soupe au potiron, là, tout de suite (note : le chorizo grillé, dans la soupe au potiron, ça roxe des chatons. Il fallait que ce soit dit.)

Squashes spawning in the vegetable aisle of my Coop-from-the-other-side-of-the-road are a pretty sure sign that fall is coming. And since I like squashes, it’s one of these nice things that make the end of summer a bit better. I already made cubed squash in oven recently, and with the butternut that I bought the other day, I used half of it in a « risotto » and the other half in a veggie mix. And right now I could eat some squash soup (note: grilled chorizo in squash soup is all kind of awesome. It needed to be said.)

Du coup, quand l’annonce du Brevet d’Aptitudes Culinaresques n°5 est arrivée, je n’ai pas cherché trop longtemps pour l’ingrédient de base de ma participation. J’ai raté les 4 B.A.C.s précédents pour cause de « je suis pas dans ma cuisine, je vais pas me lancer là-dedans » mais, depuis que j’ai retrouvé ma cuisine (et ma plaque à induction chérie), je n’ai plus vraiment d’excuse. Le thème de ce B.A.C.-ci est « la cuisine du quotidien », avec un certain nombre de contraintes : plat unique, privilégier les produits frais, temps de préparation inférieur à 1h30, cuisson comprise. J’ai failli passer mon rata à tomates dans ce cadre-là, mais ça passait pas niveau temps ! J’avais pas vraiment envie de taper dans le gratin ou la tarte ; j’ai fini par avoir l’illumination et me dire « bah, c’est évident, ya qu’à faire du risotto… ». J’en ai donc profité pour régler un problème qui me chagrinait depuis quelque temps : quand je fais du « risotto », j’avoue franchement que c’est souvent assez approximatif. Normalement, le risotto, on ajoute le bouillon petit à petit, et on touille en permanence. J’ai déjà fait, mais au quotidien, j’aime autant laisser ma casserole glandouiller sur feu doux en surveillant de temps en temps que c’est pas en train de cramer plutôt que de jouer la babysitter pour mon risotto. Et j’ai donc appris, à l’occasion de ce B.A.C., que quand c’était pas fait dans les règles de l’art, ça s’appelait du riso conditto et pas du risotto. Et ben, ça me va aussi, et ça m’évite des faux-pas terminologiques 🙂

So when the announcement for the Brevet d’Aptitudes Culinaresques n°5 was made, I didn’t search too long for the base ingredient of my submission. I missed the four previous B.A.C.s because of « I’m not in my kitchen, I’m not going to start that », but since I got my kitchen back (and my beloved induction stovetop), I don’t have much of an excuse anymore. This B.A.C.’s theme is « everyday cooking », with a number of constraints: single dish, prefer fresh products, prep time less than 1h30, including the cooking time. I almost submitted my tomato rata, but it was too long, time wise! I didn’t really want to make gratin or pie; I ended up telling me « well, it’s obvious, just make some risotto… ». For me, it was the occasion to solve a problem that was bothering me: when i’m making « risotto », I must admit it’s often quite sloppy. Theorically, you’re supposed to add your stock little by little, and to stir all the time. I did that a few times, but when it’s for an every day dish, I quite like to let my pan simmer on low heat, checking a few times that it’s not burning, instead of babysitting my risotto. Hence, I learnt during this B.A.C. that, if not made according to the rule book, it was called riso conditto and not risotto. Well, I’m fine with it, and I can avoid terminology faux-pas 🙂

Donc, j’avais du riso conditto, j’avais de la butternut (parce que c’est ce qu’il y avait à la Coop-en-face) – restait à définir le reste du machin. Dans les associations « classiques » avec la courge, il y a… le lait de coco, probablement parce qu’on est un peu dans les mêmes saveurs un peu doucereuses. Pour éviter le « ton-sur-ton » complet, j’ai ajouté du lard fumé pour complémenter un peu, et des champignons qui se trouvaient là par hasard. Et comme j’ai pas peur des hors-sujets, le B.A.C. requiert un « dressage à l’assiette », ben moi je dresse au bol. Voilà, c’est comme ça.

So, I had riso conditto, I had butternut (which is what I found) – I still had to define the rest of the dish. In the « usual » associations with squash, there’s… coconut milk, probably because it’s the same kind of sweet-ish tastes. To contrast it a bit with something else, I added some smoked bacon, and a few mushrooms that happened to be there. And, since I’m not afraid of being beside the point, the B.A.C. was asking for a plating, well, I did a bowling. There.

Lire la suite

Rata aux tomates / Tomato rata

Bon, là, j’ai un peu la pression. Parce que mes parents sont proclamés « rois du rata », alors y’a du niveau. Et, d’ailleurs, le niveau, j’y suis pas encore, mais j’y reviendrai plus tard dans ce billet. Déjà, du rata, c’est quoi ? C’est un truc que j’ai toujours connu à la maison, sous formes diverses et généralement variées – genre, rata à tomates, rata à navets, rata aux haricots. En gros, un ragoût avec des légumes, des patates et de la viande, et c’est bon. Voilà. Et comme, d’une part, c’est probablement plutôt un plat de météo non caniculaire, et que d’autre part, on trouve encore des tomates potables, ben c’est probablement le bon moment pour poster cette recette-ci, même si la réalisation commence à dater un peu. Donc, aujourd’hui, rata aux tomates, voilà.

All right, this one is a tough one for me. My parents are proclaimed « kings of the rata », so there’s some high level there. And I’m not there yet, but I’ll explain why in this post. First thing, what’s « rata » ? Even in French, it’s not that common a word. It’s, however, something that I always heard of at home, in various forms – tomato rata, turnip rata, beans rata. So, essentially, a stew with vegetables, potatoes and meat, and it’s tasty. There. And since, on the one hand, it’s probably a dish best served in non-canicular weather, and on the other hand, it’s still possible to find some half-decent tomatoes, it’s probably the right moment to post this recipe, even if the realization was already a while ago. So, today, tomato rata.

Lire la suite