Rata aux tomates / Tomato rata

Bon, là, j’ai un peu la pression. Parce que mes parents sont proclamés « rois du rata », alors y’a du niveau. Et, d’ailleurs, le niveau, j’y suis pas encore, mais j’y reviendrai plus tard dans ce billet. Déjà, du rata, c’est quoi ? C’est un truc que j’ai toujours connu à la maison, sous formes diverses et généralement variées – genre, rata à tomates, rata à navets, rata aux haricots. En gros, un ragoût avec des légumes, des patates et de la viande, et c’est bon. Voilà. Et comme, d’une part, c’est probablement plutôt un plat de météo non caniculaire, et que d’autre part, on trouve encore des tomates potables, ben c’est probablement le bon moment pour poster cette recette-ci, même si la réalisation commence à dater un peu. Donc, aujourd’hui, rata aux tomates, voilà.

All right, this one is a tough one for me. My parents are proclaimed « kings of the rata », so there’s some high level there. And I’m not there yet, but I’ll explain why in this post. First thing, what’s « rata » ? Even in French, it’s not that common a word. It’s, however, something that I always heard of at home, in various forms – tomato rata, turnip rata, beans rata. So, essentially, a stew with vegetables, potatoes and meat, and it’s tasty. There. And since, on the one hand, it’s probably a dish best served in non-canicular weather, and on the other hand, it’s still possible to find some half-decent tomatoes, it’s probably the right moment to post this recipe, even if the realization was already a while ago. So, today, tomato rata.

Lire la suite

Salade de riz / Rice salad

L’autre jour, il me restait du riz. (D’ailleurs, il me reste toujours du riz, mais c’est une autre histoire.) Du coup, j’en ai profité pour faire un truc que je fais pas souvent et qui pourtant faisait partie de mes plats préférés quand j’étais gamine : de la salade de riz. (Oui, bon, on a vu plus photogénique que la salade de riz, et puis j’avais faim, donc la photo est pas terrible, mes excuses).

The other day, I had some rice left. (Well I still have some rice left, but it’s another story.) So I took the opportunity to make something that I don’t make often but which was one of my favorite dishes as a kid: rice salad. (Allright, rice salad is not the most photogenic dish in the world, but I was hungry, so the picture is not great, my apologies.)

Lire la suite

Daring Cooks : Poulet en papillote / Papillote chicken

English version interleaved in italics

Le challenge Daring Cooks de juillet nous était proposé par Sarah de All Our Fingers in the Pie, et il s’agissait de faire des papillotes. Le challenge donnait plusieurs recettes (et plusieurs manières de plier la papillote), j’en ai adapté une à base de crevettes pour la faire au poulet avec des légumes (et plié a à l’arrache sans me poser plus de questions que ça).

The Daring Cooks challenge was proposed by Sarah from All Our Fingers in the Pie, and the goal was to cook stuff in papillotes. The challenge provided several recipes (and several ways to fold the papillote); I adapted one that used shrimp to put chicken and veggies instead (and folded the papillote without trying any fancy folding). 

Lire la suite

Défi 15 minutes : Gloubiboulga Tomate/Œuf/Chorizo – Tomato/Egg/Chorizo mess

(english version interleaved in italics)

Quand Recettes.de a lancé son défi 15 minutes, je me suis dit « ouah, facile » – parce que je pensais avoir exactement ce qu’il fallait. Sauf que… pas de recyclage, donc ma recette de pâtes au poulet à l’estragon était out ! Du coup, j’en profite pour mettre ici ma recette de « gloubiboulga tomate/œuf/chorizo », que j’étais très fière d’avoir bricolée il y a moult années sur un coin de plaque électrique étudiante… et j’ai appris relativement récemment que c’était finalement pas bien loin de certaines variantes de la chakchouka 😉 Bref, c’est faisable en 15 minutes, je sais, j’ai chronométré. Faut juste être un peu rigoureux 😉

When Recettes.de launched their « 15-minutes challenge » (in French), I said to myself « easy! » because I thought I had exactly what I needed. But… no post recycling, so my recipe of pasta with chicken and tarragon was out! So I decided to put my recipe of « tomato/egg/chorizo mess », of which I was very proud when I first made it a fair number of years ago on a small student electric stovetop… and I learnt quite recently that it was not far from some variants of shakshouka 😉 Anyway, it’s feasible in 15 minutes, I know because I measured – you only need to be a bit rigourous 😉

Lire la suite

« Burger » de semoule à la ratatouille / Couscous « burger » with ratatouille

English version follows

Le panier surprise du 5 juillet 2011 contient les ingrédients suivants :

  • poivron (de toutes les couleurs)
  • semoule ou polenta ou couscous
  • piment : piment frais, piment en poudre, en purée, harissa, tabasco, du piment d’Espelette au Habanero!
  • fromage – n’importe quel type de fromage, de la Vache qui Rit au Roquefort en passant par le crottin de Chavignol, le gruyère ou le cheddar :-)

J’en ai fait mon repas de ce midi, avec un reste de semoule et un reste de ratatouille 🙂

  • De la semoule cuite – environ ¼ cup de semoule crue par personne
  • un œuf (ou plus, selon la quantité de semoule, à adapter)
  • du parmesan râpé
  • de la ratatouille (faite de la veille en ce qui me concerne) : poivrons, courgettes, aubergines, tomates, découpés en petits morceaux, cuits dans une casserole couverte à feu doux pendant au moins trois quarts d’heure, idéalement deux heures.

Réchauffer la ratatouille et y ajouter quelques gouttes de tabasco.

Battre l’œuf dans un ramequin et le mélanger avec la semoule et le parmesan.

Former deux « galettes » plates avec le mélange à la semoule et les faire cuire 5 à 7 minutes dans un peu d’huile d’olive, à la poêle, à feu vif – retourner à mi-cuisson.

Pour servir, poser une galette sur l’assiette, ajouter la ratatouille, mettre la seconde galette sur le dessus. Et voilà !

The July 5th panier surprise contains the following ingredients:

  • bell peppers (any color)
  • semolina or polenta or couscous
  • chilli: fresh chilli, powdered chilli, puréed chilli, harissa, tabasco, from espelette pepper to habanero pepper!
  • cheese – any type of cheese, from Laughing Cow to Roquefort via crottin de chavignol, gruyère or cheddar :-)

I made my lunch with those constraints, with leftovers of couscous and ratatouille 🙂

  • Some cooked couscous – approximately ¼ cup of raw couscous
  • one egg (or more, depending on the quantity of couscous)
  • grated parmesan
  • ratatouille (I had made it the day before): bell peppers, zucchinis, eggplants, tomatoes, diced and cooked in a pan with a lid on low heat for at least 45 minutes and ideally 2 hours.

Re-heat the ratatouille, adding a few drops of tabasco in it.

Beat the egg in a small bowl and combine it with the couscous and parmesan.

Make two disks of that « paste » and cook them for 5 to 7 minutes on both sides in a bit of olive oil, in a pan, on high heat – flip them over when they’re half-cooked.

To serve, place a disk of the plate, add the ratatouille, place the second disk on top. There!

Tags recettes.de : ratatouille, couscous, semoule, burger

Butter Chicken

Bon, ça fait trois ou quatre fois que j’efface mes phrases d’introduction à ce billet qui me paraissent tour à tour idiotes, prétentieuses ou hors-sujet, donc je crois que je vais essayer d’aller à l’essentiel 😉

  • j’adore la cuisine indienne, ou du moins la/les versions qu’on en trouve en Europe et aux États-Unis ;
  • j’ai beaucoup de mal à me dire que je peux faire quelque chose de correct avec ma faible connaissance des épices utilisées en particulier ;
  • par conséquent, j’ai épluché aux États-Unis le rayon « cuisine indienne » de diverses librairies pour finir par me décider sur le Food of India qui avait l’avantage de sembler combiner des recettes potables, y compris pour les trucs de base, et de jolies photos. J’ai longuement hésité avec India chez Phaidon, plus encyclopédique mais moins joli – je le réserve pour plus tard 😉
  • j’espère ne pas me faire assassiner par les puristes. J’ai absolument aucune idée de ce que je fais, à part que c’est bon au final, et c’est tout ce qui m’importe !

Voilà, je travaille donc sur ma « trouille » de la cuisine indienne, et j’ai donc commencé par un de mes plats préférés : le butter chicken. C’est en plus assez rapide à préparer – hors repos et cuisson (qui se fait à peu près sans intervention).

So, I erased three or four times my introduction to this post – I feel they are stupid, pretentious or beside the point, so I’ll try to just go to the point 😉

  • I love indian food, or at least the version(s) we can find in Europe and in the US;
  • I have a very hard time telling to myself I can do something decent with, in particular, my weak knowledge of spices;
  • consequently, I spent quite some time in the « indian food » aisle of a few bookshops in the US to finally get Food of India, which combines apparently decent recipes, including for basic stuff, and pretty pictures. I hesitated quite a lot with India at Phaidon, more encyclopedia-like, but less pretty – I’ll get this one later 😉
  • I hope to not get killed by purists. I have absolutely no idea of what I’m doing, except that the result is tasty, and it’s all I care about 😉

Anyway, I’m working on my « fear » of indian cooking, and I started with one of my favorite dishes: butter chicken. It’s pretty quick to make, if you exclude marinate and cooking time (which are both doable without any intervention).

Lire la suite

ACBB : Ratatouille et crevettes / Ratatouille and prawns.

english version interleaved in italics

Une deuxième recette pour l’ACBB. La recette initiale s’intitule « ratatouille tiède et écrevisses », avec une « suggestion » de remplacement des écrevisses par des crevettes, ce que j’ai fait.

A second recipe for the ACBB. The original recipe’s title is « lukewarm ratatouille and crayfishes », with a « suggestion » to replace the crayfish with prawns, what I did here.

Lire la suite