Cookies au chocolat, aux amandes et aux noix de pécan / Chocolate, almonds and pecans cookies

English version interleaved in italics

L’autre jour, j’étais invitée chez une copine, et j’ai dit « J’amène des cookies ! ». Faut dire, j’avais tout ce qu’il me fallait dans mes placards suite à une tentative précédente de cookies qui n’avait finalement pas eu lieu. J’avais jeté mon dévolu sur la recette de Chocolate Chip Cookies du Ready for Dessert de David Lebovitz, livre qui ne m’a jamais fait défaut, et, donc, j’ai fait des cookies.

The other day, I was invited at a friend’s place, and I said « I’m bringing some cookies! » Truth be told, I had everything I needed due to a previous cookie-making attempt that hadn’t happened. I had decided for the Chocolate Chip Cookies in Ready for Dessert from Lebovitz, a book that never failed me, and, so I made cookies.imgp5287

Lire la suite

Chocolats au beurre de cacahuète / Chocolates filled with peanut butter

English version interleaved in italics

Comme vous le savez peut-être, Pierre et moi, on s’est mis à faire du chocolat. Et comme on commence à maîtriser à peu près la tablette, il est temps de passer au niveau supérieur et de tenter, par exemple, des chocolats fourrés au beurre de cacahuète. Rendons à César ce qui appartient à Janine : c’est elle qui, à Noël, a décidé de tenter de cloner des Reese’s – les siens étaient plus proches de la recette originale parce qu’ils utilisaient du chocolat au lait, mais je m’étais dit qu’avec du chocolat noir ça pouvait être bien aussi ! Dont acte.

As you may know, Pierre and I started making chocolate. And since we’re by now doing okay with chocolate bars, it’s time to try making something a bit more involved like, for instance, chocolates filled with peanut butter. Give to Caesar what’s due to Janine: she was the one deciding last Christmas to make some Reese’s clones – hers were closer to the original recipe because they used milk chocolate, but I thought they could be nice with dark chocolate too! So here they are.

IMGP3540

Lire la suite

Clafoutis aux cerises et au chocolat / Cherries and chocolate clafoutis

La situation de la cuisine s’est largement améliorée depuis mon dernier billet. Sans avoir récupéré MA CUISINE pour l’instant, on a déménagé dans un meublé plus grand, et on a une cuisine digne de ce nom. L’appartement lui-même est plus grand aussi, ce qui m’a évité de me retenir d’acheter un quarante-douzième bouquin de cuisine. Et en plus, on était invités à un après-midi/soirée jeux de plateaux ce week-end. Bref, tout était rassemblé pour que je fasse quelques essais. J’ai été acheter un fouet, un plat à four, une spatule et un verre doseur, et j’ai fait du clafoutis aux cerises et au chocolat, dont la recette vient du Gü Chocolate Book.

I got a vastly better kitchen than I had in the previous two months (long story short: our apartment was flooded at the end of March, and we’ve been living in temporary apartments since then.) It’s not MY KITCHEN, but still, much better. The apartment itself is also much bigger than the previous one, so I didn’t feel the restraint of buying yet another cookbook. Moreover, we were invited to a boardgames afternoon/evening this week-end. So everything was in favor of me trying some new recipe. I bought a whisk, an oven dish, a spatula and a measure, and I made some cherries and chocolate clafoutis, whose recipe I got from the Gü Chocolate Book.

Niveau ingrédients, on fait simple :

  • 2 œufs
  • 100g de sucre
  • 100g de farine
  • 100g de chocolat noir
  • 300mL de crème liquide
  • des cerises, plein de cerises. La recette dit 300g, j’ai commencé avec un bidon de 500g, et je crois pas avoir mangé 200g de cerises en les équeutant. Avec ou sans noyaux, c’est vous qui voyez. Comme je suis flemmarde, j’ai pris l’option avec noyaux. La recette du bouquin les fait mariner dans du kirsch au préalable, il faudra que j’essaie à l’occasion.

The ingredient list is fairly short:

  • 2 eggs
  • 100g of sugar
  • 100g of flour
  • 100g of dark chocolate
  • 300mL of heavy cream
  • cherries, lots of cherries. The recipe says 300g; I bought a 500g pack, and I don’t think I’ve eaten 200g of cherries when removing the stems. With or without the pits, your call. Since I’m lazy, I went with the « with pits » option. In the book’s recipe, they marinate them in kirsch; I should try that at some point.

Juste histoire de dire, mettre en route le four à 180°C et beurrer-sucrer un plat –  la recette dit « un plat de 19x24cm », mais si le plat est plus grand ou plus petit j’imagine qu’il faut surtout faire attention à la cuisson. D’habitude je beurre-farine, là la recette disait de beurrer-sucrer (avec du sucre fancy… chuis pas sûre), alors j’ai beurré-sucré. Pourquoi pas. Ça a pas attaché, c’est le principal.

Just because it needs to be said, turn on the oven at 180°C and brush an oven dish with butter and sugar – the recipe says « a 19×24 dish », but if the dish is bigger or larger this should only impact the baking time. Usually, I brush with butter and flour; here, the recipe says butter and sugar (with fancy sugar… not sure about that), so I put butter and sugar. Why not. It didn’t stick, which is the main point.

Commencer par mélanger ensemble le sucre et les œufs. Enfin, plus exactement, mesurer le sucre, casser un œuf dedans, avoir un gros doute sur l’œuf qui casse bizarre et qui a une odeur, tout balancer, re-mesurer le sucre, casser les œufs l’un après l’autre dans un ramequin, et finir par mélanger le sucre et les œufs.

First, mix together the sugar and eggs. Well, more precisely, measure the sugar, break an egg on top of it, have doubts about the egg that broke in a weird way and seems to have a smell, trash the thing, re-measure the sugar, break the eggs one after the other in a small bowl, and finally mix together the sugar and eggs.

On ajoute la farine, et on mélange aussi jusqu’à avoir une pâte homogène.

Add the flour, mix until it’s well incorporated.

Bon, ça manque cruellement de chocolat, ce clafoutis au chocolat. Remédions-y donc. Faire bouillir la crème et, pendant ce temps là, découper le chocolat en petits morceaux. J’ai encore rien trouvé de plus efficace que le grand couteau et la planche à découper pour ça.

So now, for a chocolate clafoutis, it definitely lacks chocolate. Let’s fix that. Bring the cream to a boil, and chop the chocolate. I never found a better tool for that than a big knife and a cutting board.

Mettre le chocolat dans un récipient qui tient le chaud et, quand la crème bout, la verser sur le chocolat et mélanger jusqu’à obtenir un truc qui soit le plus homogène possible (selon le chocolat, il se peut que ça ne soit pas COMPLÈTEMENT homogène. C’est PAS un drame. Sérieux, c’est bon quand même. Je sais, j’ai testé.) Le résultat est assez liquide, en tous cas nettement plus liquide que ce que à quoi je m’attendais moi, j’ai même vérifié dans la recette que je m’étais pas gourée dans les proportions.

Put the chocolate in a heatproof bowl and, when the cream is boiling, pour it on the chocolate and stir until you get a smooth mixture. Depending on the chocolate, it may be that it doesn’t get completely smooth. It’s not a problem. It’s still tasty. I know. The resulting mixture is quite liquid, and in any case much more liquid than what I was expecting (I actually checked that I didn’t mess up with the recipe.)

En profiter pour tester le mode rafale de l’appareil photo et la génération automatique de gif animé par Google+, genre ça. Et, sinon, verser la crème+chocolat dans le mélange œufs/sucre/farine et mélanger le tout.

There, you can test your camera continuous shooting setting, and the automatic generation of animated GIFs by Google+, like this. Otherwise, just pour the cream+chocolate in the egg/sugar/flour mixture and combine.

Ajouter les cerises et mélanger un peu. Éviter de mélanger au fouet, ça fait des trucs relous, genre ça.

Add the cherries and fold them in. Don’t do that with a whisk, because otherwise you end up with that sort of stupid things.

Verser dans le plat beurré-sucré, et enfourner pour 35 minutes à 180°C, +/- 10 minutes selon le four (ici j’ai eu besoin des 45, je pense que dans MON FOUR À MOI qui dépote visiblement un peu plus en 25-28 minutes ça aurait été bon). Laisser refroidir (ou pas, d’ailleurs) et manger.

Pour the mixture in the prepared dish, and bake at 180°C for 35 minutes, +/- 10 minutes (here I needed the 45, I believe that in MY OWN OVEN it would have been fine in 25-28 minutes). Let it cool (or not) and eat.

Verdict : ben, c’est pas mal du tout. De mon point de vue c’est pas vraiment du clafoutis, le résultat est plutôt un mélange entre du flan et du pudding. Mais c’est bon, et on a tout fini en un rien de temps, et j’ai même vu des gens en reprendre. Alors, c’est plutôt un succès !

Verdict: not bad. I’m not sure it would really qualify as clafoutis, to me it’s more of a mix between flan and pudding. But it’s really tasty, we finished it quite quickly, and I even saw some people get a second serving. So it’s a success!

Tags recettes.de : clafoutis, clafoutis aux cerises, chocolat, cerises

Cheesecake « trou noir » au chocolat / « Black hole » chocolate cheesecake

English version interleaved in italics

Il y a quelques mois, en traînant dans une librairie, je suis tombée sur un bouquin intitulé Saved By Cake. Et ce n’est pas le titre qui m’a fait de l’œil, mais son auteur, Marian Keyes, dont j’ai une certaine tendance à collectionner les bouquins de fiction. Comme c’est par ailleurs une librairie à laquelle je vais rarement et dont le rayon « bouquin de cuisine en anglais » est très, très petit, j’ai pas résisté à la coïncidence (j’ai pas revu le bouquin ni avant ni depuis) et j’ai acheté le bouquin. J’ai bien fait – en plus d’être joli, avec des recettes qui ont l’air chouette, il est aussi très drôle – les recettes sont émaillées de réflexions personnelles et c’est globalement rigolo. Et puis ledit bouquin, il est resté sur mon étagère quelque temps avant que j’en fasse la moindre recette. La semaine dernière, on m’a réclamé explicitement « un truc au chocolat », donc je me suis exécutée. J’ai porté mon choix sur le « Black Hole » Chocolate Cheesecake, littéralement « cheescake ‘trou noir’ au chocolat », dont le chapeau disait « It’s so dense it seems to collapse under the weight of its own fabulousness. Eating a slice of it is like being punched in the stomach with a chocolate-flavoured fist. », soit « Il est tellement dense qu’on a l’impression qu’il s’écroule sous le poids de sa propre fabulosité (puisqu’il paraît que c’est un vrai mot). En manger une part revient à se prendre un coup de poing chocolaté dans l’estomac. » Comme ça semblait répondre à la demande initiale, ben j’ai fait ça.

A few months ago, I was browsing in a bookshop and stumbled upon a book named Saved By Cake. Not the name, but the author made me look at it twice: Marian Keyes, whose fiction books I tend to collect. Since it’s also a bookshop where I rarely go and whose « english cookbooks » aisle is very, very small, I couldn’t resist the coincidence (haven’t seen that book before or since) and bought the book. It was a good idea: it’s a very pretty book, the recipes look nice, and it’s a very funny book: recipes are sprinkled with a lot of personal thoughts and the whole thing is just funny. And then, the book stayed on my shelves for some time before I made any recipe out of it. Last week, I’ve been asked for « something with chocolate », so I made something with chocolate. I decided for the « Black Hole » Chocolate Cheesecake, whose intro said: « It’s so dense it seems to collapse under the weight of its own fabulousness. Eating a slice of it is like being punched in the stomach with a chocolate-flavoured fist. » It seemed to fit the bill quite well, so I made that.

Lire la suite

Daring Bakers – Battenberg

Après une pause non-négligeable (heureusement que les règles se sont largement assouplies dernièrement), je suis retournée sur le forum de la Daring Kitchen pour voir ce à quoi ressemblaient les derniers challenges. Le challenge des Daring Bakers, proposé par Mandy de What the Fruitcake, était un gâteau Battenberg (dont je n’avais jamais entendu parler) qui semblait raisonnablement simple à faire (pour un retour à de la pâtisserie d’un niveau supérieur au brownie au chocolat) et qui a néanmoins posé sa dose de challenge. C’est clairement pas le gâteau le plus réussi du monde, mais il est quand même presque présentable, malgré de larges doutes pendant sa confection. Et il est bon.

After a non-trivial amount of time (good thing the rules got much laxer these days) away, I got back on the Daring Kitchen forum to see what the latest challenges looked like. The Daring Bakers challenge, proposed by Mandy from What the Fruitcake, was a Battenberg cake (I had never heard of it before) which seemed quite easy to make (to get back to « baking at a level a bit beyond chocolate brownies ») and which actually posed a number of challenges to me. It’s clearly not the prettiest cake of the world, but it’s almost presentable, even though I had a lot of doubts about that while I was making it. And it was tasty.

Lire la suite

Gâteau au chocolat et à la betterave rouge / Chocolate and beet cake

J’avais vu passer un billet fort intriguant de David Lebovitz il y a quelques semaines : Moist Chocolate-Beet Cake (en anglais – la recette originale vient, en fait, de Nigel Slater) – et je m’étais promis d’essayer à l’occasion. Et puis l’autre jour, sur Facebook, Fanny parlait de gâteau chocolat-courgette, ce qui m’a refait penser à ladite recette, et là-dessus que vois-je arriver dans mon colis de légumes ? De la betterave ! Par conséquent, toutes les conditions étaient réunies pour que je me décide à tenter le coup… et ne pas le regretter. C’est un gâteau très moelleux (bien qu’il soit difficile d’attribuer ça à la betterave plutôt qu’au beurre ou aux œufs 😉 ), la betterave ajoute un petit goût un peu particulier de « terre humide » qui ne sera probablement pas évident si on ne sait pas ce que c’est, mais qui à mon avis se marie plutôt bien avec le chocolat !

I had seen a very intriguing post from David Lebovitz a few weeks ago: Moist Chocolate-Beet Cake (recipe was actually adapted from Nigel Slater), and I told myself I would try one of these days. And then, the other day, Fanny was talking on Facebook of a chocolate/zucchini cake, so it made me think of said recipe, and what do I get in my vegetable parcel? Beets! Consequently, everything was aligned for me to try and make that cake… and not regret it. It’s a very moist cake (although it’s difficult to attribute it to the beets instead of, say, the butter or eggs 😉 ), the beet adds a light earthy taste which is not obvious if you don’t know what’s in the cake, but which in my opinion works quite well with the chocolate!

Lire la suite

Chocolate Crack Cookies

English version interleaved in italics

Bonjour tout le monde et bonne année 🙂 On rattaque l’année avec – devinez quoi ? Une recette du Ready for Dessert de David Lebovitz 😛 Étonnant non ? Nous étions invités chez des amis ce midi pour une raclette (et une partie de Battlestar Galactica – sympa comme jeu d’ailleurs) ; malgré la saisonnalité, au vu du menu, j’ai évité la galette des rois (j’ai considéré une version chocolat/cerises qui aurait probablement marché, j’envisage de faire ça à l’occasion 😉 ) et j’ai plutôt opté pour des petits gâteaux au chocolat (parce que bon) et aux amandes. Ils sont très chocolatés – d’autant plus que j’ai utilisé du chocolat très noir – et ouachement bons. Probablement un peu plus de boulot que ce à quoi je suis habituée quand je fais ce genre de choses (quoi que…), mais ils en valent la peine.

Hey everyone, and happy new year! We start this year with… guess what? A recipe from David Lebovitz’ Ready for Dessert 😛 I’d bet you’re not really surprised. We were invited at a friends’ place today for lunch (and a game of Battlestar Galactica – nice game, BTW); although it’s definitely the time for it, I didn’t make a galette (I considered a chocolate/cherry version that would probably have worked, I’m considering making that sometime) and I chose to make small chocolate (because, oh well) and almond cookies. They’re very chocolatey – especially since I used very dark chocolate – and very good. Probably a bit more work than I usually put into cookies (not sure though)… but totally worth it. 

Lire la suite