Glace à la vanille et au sirop d’amaretto

Bon, je fais ce billet avant de tout oublier, mais j’ai pas de photo finale parce que j’en ai pas encore pris. Par contre il reste de la glace, donc si vous êtes sages et si j’y pense, j’essaierai d’en ajouter une dans ce chapeau🙂 J’avais 6 jaunes d’œuf à passer suite à une recette dont je parlerai le 27 juillet (on appelle ça du teasing, les enfants) et, ne sachant pas trop quoi en faire, j’ai fini par me décider pour de la glace à la vanille. Et comme j’avais acheté du sirop d’amaretto (cf post précédent) ben j’en ai ajouté un peu aussi🙂

La recette vient de mon bouquin de glaces, Desserts glacés, c’est dispo chez Marabout, les photos sont jolies, le bouquin est épais et j’ai pas de commission dessus.

J’en ai fait les 3/4, attendu que la recette demandait 8 jaunes d’œuf et que je n’en avais que 6 (et que j’allais quand même pas en ressortir deux, après j’aurais eu deux blancs qui auraient idlé, bref). Donc, primo, mélanger 280mL de lait, 280mL de crème liquide, 100g de sucre en poudre et deux gousses de vanille fendues, et mettre tout ça à chauffer jusque… « suffisamment chaud » (à peine frémissant mais pas bouillant quoi).

Au fur et à mesure du mélange, les grains de vanille sortent, c’est rigolo :

Sortir du feu, et laisser infuser un quart d’heure. Pendant ce temps, trouver six jaunes d’œuf, soit dans des œufs (auquel cas faites autre chose avec les blancs), soit déjà réservés au frigo (si le but de la manipe est précisément d’utiliser les jaunes de blanc déjà exploités).

Œufs que l’on bat sans état d’âme :

On coule ensuite un peu de lait chaud dans les œufs, et on mélange :

avant de verser le reste du lait chaud pour obtenir un truc raisonnablement homogène :

Bon, ensuite, on refait chauffer le tout jusqu’à ce que la crème prenne, mais sans faire bouillir (sinon l’œuf fait n’imp, enfin il paraît). Pour les gens qui voient le principe, oui, c’est une crème anglaise, sauf qu’il y a de la crème dedans. Et là, dans un instant d’aberration, j’ai pas pris de photo.

Et je n’en ai pas pris non plus en ajoutant deux cuillers de sirop amaretto dans la crème une fois prise. Je suis en-dessous de tout. Bref, imaginez une photo ici.

Bon par contre cette fois j’ai fait les trucs dans l’ordre : j’ai D’ABORD monté la sorbetière (et mise à tourner) :

La glace a turbiné une bonne demi-heure (là je venais de la mettre) :

Une fois prise, direction un tuperware et au congélo pour la nuit. Cet aprèm avant de la servir, je l’avais sortie une demi-heure au frigo, elle était nickel🙂 Niveau goût, pas mal, on sent la vanille et « un truc en plus » sans forcément réussir à l’identifier si on sait pas ce que c’est… il aurait ptêt fallu en mettre un poil plus. Mais, globalement, plutôt réussi !

2 réflexions sur “Glace à la vanille et au sirop d’amaretto

  1. Selon mon bouquin, « Une autre méthode consiste à la verser dans un plat en métal peu profond et à la congeler, en la fouettant toutes les deux heures environ, jusqu’à ce qu’elle soit gelée et crémeuse. Faites-la alors congeler 5 heures, voire toute la nuit. »

    Bon courage, hein :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s