Shiny cookies

english version interleaved in italics

J’avais envie de faire des cookies ces temps-ci ; la partie de jeu de rôles d’hier après-midi s’est avérée un excellent prétexte. J’ai longuement hésité : est-ce que je refaisais les Cookies chocolatés au chocolat avec pépites de chocolat, est-ce que je refaisais des cookies aux pépites de chocolat tout court, ou est-ce que j’essayais une nouvelle recette ? Je crois que c’est Pierre qui m’a dit « boah, t’as envie d’essayer une nouvelle recette non ? » qui m’a décidée🙂 Donc j’ai ouvert le Ready for Dessert de David Lebovitz et j’ai fait ses Chocolate Chocolate-Chip Cookies, qui font un peu peur au niveau de la quantité de chocolat utilisée, mais qui sont… bien. Et c’est un euphémisme violent.

I wanted to make cookies these last days; the roleplaying game yesterday afternoon was a perfect pretext. I hesitated quite some time: did I want to make again the Cookies chocolatés au chocolat avec pépites de chocolat (those are Nigella Lawson’s Totally Chocolate Chip Cookies), some regular cookies aux pépites de chocolat tout court, or did I want to try a new recipe? I think Pierre gave me the answer when he told me « well, you want to try a new recipe, don’t you? » So I opened David Lebovitz’ Ready for Dessert and made his Chocolate Chocolate-Chip Cookies, which are kind of scary when considering the quantity of chocolate, but which are… good. And it’s a huge euphemism.

J’aime BEAUCOUP David Lebovitz. Je ne me souviens plus exactement comment j’ai découvert son blog, mais il fait partie de ces personnes qui postent souvent et que je lis toujours avec la plus grande attention et le plus grand plaisir, même si (et c’est pourtant souvent rédhibitoire en ce qui me concerne) son flux RSS n’est pas complet. J’aime beaucoup son écriture, son ton, et je trouve qu’il raconte des choses intéressantes🙂. J’ai tourné autour de ses bouquins la dernière fois que j’étais aux US, fini par acheter The Sweet Life in Paris que j’ai dévoré dans l’avion du retour (en essayant de ne pas trop pouffer pour ne pas réveiller mes voisins d’avion), et commandé The Perfect Scoop et Ready for Dessert en rentrant ici. Et je dois dire qu’il y a des choses tout à fait appréciable dans ces deux bouquins. Les recettes sont détaillées, compréhensibles, et précédées d’un paragraphe plus ou moins long qui explique l’origine, l’originalité ou les subtilités de la recette (ou parfois les trois à la fois). Les listes d’ingrédients et autres « trucs à unités » (genre les températures) sont en général données en plusieurs unités, et j’ai une certaine confiance, voire une confiance certaine, dans la conversion (sur ce blog, je donne en général la mesure que j’ai utilisée quand j’en ai plusieurs ; je me dis que je pourrais peut-être tout donner et mettre en gras celle que j’ai utilisée). Les quantités correspondent raisonnablement à ce que j’obtiens au final (ce qui est rare) – genre là, il dit « environ 40 cookies », il donne la taille des cookies en hauteur et en diamètre, j’ai dû arriver à 32 cookies probablement un poil plus gros,  mais j’ai pas eu une opération « mais pourquoi la recette dit 12 cookies et que moi j’en ai 30 ?! » Et, ce qui ne gâche rien, les photos sont jolies. Bref, je soupçonne que ces bouquins finissent par faire partie de ceux que j’utilise le plus – du moins, ça ne m’étonnerait pas !

I like David Lebovitz A LOT. I can’t exactly remember how I discovered his blog, but he’s one of these people who post a lot, and who I always read with great attention and great pleasure, even if (and for me it’s often redhibitory) his RSS is not full articles. I like his writing, his tone, and I think he tells interesting stories🙂 I wandered around his books last time I was in the US, ended up buying The Sweet Life in Paris that I devoured in the plane back (trying to not giggle too loudly to avoid waking up my plane neighbours) and ordered The Perfect Scoop and Ready for Dessert upon my arrival here. And I must say there are very good things about those two books. Recipes are detailed, clearly explained, and they get a small blurb on top explaining the origin, originality and/or subtleties of the recipe. The ingredients and other « unit things » are often given in several units, and I have a decent confidence in the conversion (on this blog, I usually give the measure I use when I have several of them; maybe I should give everything and put in bold what I used). The quantities correspond to what I get in the end (which is surprisingly rare) – here he says « approximately 40 cookies », he gives the size of the cookies in height and diameter, I must have gotten 32 slightly bigger cookies (and I know why), but didn’t go through « but but why do I have 30 cookies when they say 12?! ». And, what’s always a good addition, pictures are very good. Anyway, I think those books may well be the ones I use the most – well, it wouldn’t surprise me!

Bon, à part ça, on était en train de faire des cookies. Attention, ya… beaucoup de chocolat.

  • 1 livre / 450g de chocolat noir en petits morceaux
  • 4 tablespoons / 2 onces / 60g de beurre, coupé en morceaux
  • ½ cup / 70g de farine
  • ½ teaspoon de levure chimique
  • ¼ teaspoon de sel
  • 4 gros œufs
  • 1 ¾ cup / 350g de sucre
  • ½ teaspoon d’extrait de vanille
  • 2 cups / 320g de pépites de chocolat
  • 1 cup / 100g de noix ou noix de pécans – pas mises, ne cuisinant pas pour des gens pour lesquels je cuisine usuellement, la trouille des allergies/j’aime pas ! (Genre, moi, j’aime pas les noix.) Ça paraît une bonne idée cela dit, pour compenser un peu le rush de chocolat. J’ai hésité à mettre des amandes🙂

So, we were making cookies. As I said, there is… a lot of chocolate.

  • 1 pound / 450g dark chocolate, chopped
  • 4 tablespoons / 2 ounces / 60g butter
  • ½ cup / 70g flour
  • ½ teaspoon baking powder
  • ¼ teaspoon salt
  • 4 large eggs
  • 1¾ cup / 350g sugar
  • ½ teaspoon vanilla extract
  • 2 cups / 320g chocolate chips
  • 1 cup / 100g walnuts or pecans – didn’t add them, I wasn’t baking for people for which I usually bake – was afraid of allergies/don’t like it! (For instance, I hate walnuts.) It’s probably a good idea though, to compensate for the chocolate rush. I hesitated putting almonds🙂

Faire fondre le chocolat et le beurre sur un bain-marie.

Melt the chocolate and butter in a double boiler.

J’ai longtemps fait sauter l’étape « bain-marie » de beaucoup de recettes, en me disant que bon, quand même, j’avais une plaque à induction, suffisait de la mettre à feu doux et basta. C’est probablement en partie vrai, mais j’ai cramé du chocolat l’autre jour, j’ai râlé. Et puis l’autre jour, je me suis retrouvée à devoir réchauffer un truc dans un de ces saladiers blancs (j’en ai deux, achetés comme « grands bols » – bon, ils sont vraiment, vraiment trop grands pour pouvoir les appeler des bols, j’ai pas le compas dans l’œil, c’est comme ça, mais comme saladiers ils sont très bien) et à le coller sur une casserole d’eau chaude. Et là je me suis rendue compte que ça marchait vachement mieux que les (fameux) bols bleus au-dessus de cette même casserole d’eau, ne serait-ce que parce que c’est très vite fait de se cramer les doigts en sortant un desdits bols bleus. Le système actuel est stable et thermiquement moins dangereux : j’ai trouvé mon bain-marie ! (Bon, faut évacuer un peu la vapeur de temps en temps, ça manque un poil d’aération.)

For quite some time, I dropped the « double-boiler » from a lot of recipe, telling to myself that I was the proud owner of an induction stove, just set it low, and that’s it. It’s probably partly true, but I burnt some chocolate the other day and was quite unhappy with it. And, the other day, I had to re-heat something in one of my white bowls (I bought two of them as « eating bowls », but they’re really really too big for that, I don’t have an eye for measurements, but as baking bowls they’re quite good) and I put it on a hot water pan. And I found out that it works much better than my (famous) blue bowls over the same boiling water pan, only if it’s very easy to burn one’s fingers when getting said blue bowl out. The current system is stable and thermically less dangerous: I found my double-boiler! (Well, still have to get the steam out sometimes, it kind of lacks airing).

Bref, le temps de s’extasier sur le bain-marie, le chocolat est fondu :

While I was going into raptures over my double boiler, the chocolate melted:

Mélanger dans un bol la farine, la levure chimique et le sel.

Whisk together in a small bowl the flour, baking powder and salt.

Mettre dans le bol du mixer les œufs, le sucre et la vanille.

Put in the stand-mixer bowl the eggs, sugar and vanilla.

Fouetter tout ça à haute vitesse pendant environ 5 minutes.

Whisk those at high-speed for approximately 5 minutes.

On obtient un mélange presque blanc, qui se tient bien. La recette dit que ça doit faire ruban ; pour moi ça fait pas tout à fait vraiment ruban, mais c’est… suffisamment proche.

You get an almost-white mixture, quite thick. The recipe says it must form well-defined ribbon; for me the ribbon was not exactly well-defined, but… close enough.

Avec le mixer à vitesse réduite, ajouter le chocolat :

With the mixer on low-speed, add the chocolate:

la farine+levure chimique+sel :

and then the flour+salt+baking powder:

La pâte obtenue est probablement une des plus jolies pâtes que j’ai jamais vues. Il est possible que j’ai appelé Pierre pour lui dire de venir voir comme c’était joli🙂 Ça ressemble plus à de la pâte à tartiner qu’à de la pâte à cookies. Je dois dire que j’ai compris en un instant l’attrait du saladier de « cookie dough » qu’on voit parfois traîner dans les bouquins/films américains…

The dough is probably one of the prettiest doughs I ever seen. It’s a real possibility I called Pierre to show him how pretty it was🙂 It looks more like a gorgeous chocolate spread than like cookie dough. I must say this was a defining moment in understanding the attraction of the « cookie dough bowl » you sometimes get mentioned in US books or movies🙂

Ajouter les pépites ; le fouet n’est pas le meilleur outil pour ça.

Add the chocolate chips; the whisk is not the best tool for that.

Les doigts, par contre, oui.

Fingers are.

Mettre au réfrigérateur pendant une demi-heure pour obtenir un mélange qui se tienne un peu plus, parce que là c’est difficile de faire grand-chose avec. Penser à préchauffer le four à 175°C/350F. Après une demi-heure, la masse de pâte se tient mieux. Je dois dire qu’il m’est passé à l’esprit de jouer à Richard Dreyfuss avec ma pâte à cookies. Mais j’ai résisté.

Refrigerate for half an hour to get a dough that can be handled. Think you’ll have to pre-heat the oven to 175°C/350F. After that, the dough is easier to work with. I must say I vastly considered playing Richard Dreyfuss with my cookie dough. But I resisted the impulse. 

À la place, j’ai fait deux boudins d’environ 4cm de diamètre.

Instead, I made 2 logs of approximately 4cm diamater.

Et j’ai découpé les boudins en cookies d’environ 1,5cm d’épaisseur. C’est de là que vient la différence 32/40 cookies : la recette dit de faire des boudins de 10 pouces et des cookies d’½ pouce, soit 20 cookies par boudin ; la conversion donne 25cm et 1,5cm, soit 16 cookies par boudin. Faites comme vous le sentez🙂

And I cut the logs into cookies of about 1,5cm slices. This is where the 32/40 cookies difference comes from: the recipe tells both to make 10in logs and ½in cookies, so 20 cookies per log; the given conversion is 25cm/1,5cm, so 16 cookies per log. Do as you feel🙂

Faire cuire les cookies 9 minutes, interchanger la place des plaques à mi-cuisson, et surveiller la fin de la cuisson – les cookies cramés, c’est moche. Les sortir du four quand ils commencent à être un peu ferme sur le bord. Ceux-là sont pas mal🙂 Faire refroidir sur plaque le temps de pouvoir les transporter, puis faire refroidir sur une grille.

Bake the cookies for 9 minutes, rotaiting the baking sheets at half-time, and watch the end of the baking – burnt cookies are a pity. Get them out of the oven when they’r just slightly firm at the edge. Those are not bad🙂 Let them cool on the baking sheet until you can move them, then transfer them on a wire rack.

Verdict : c’est très chocolaté🙂 J’approuve ! Et heu, yen a plus.

Verdict: it’s very chocolatey🙂 I approve of them! And, well… I don’t have any left.

Tags recettes.de : cookies, chocolat

4 réflexions sur “Shiny cookies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s