J’aimeuh la galetteuh…

savez-vous comment ? quand elle est bien faiteuh avec du beurre dedans !

5 janvier, ça paraît pas mal pour faire de la galette. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, nous avons déménagé début novembre et nous sommes maintenant à Zürich, en Suisse ! Bon, et en Suisse, ya pas à dire, mais la galette, c’est ‘achement moins courant qu’en France. C’est l’occasion d’essayer !

J’ai en fait eu envie de ça en voyant le post de Pascale Weeks, bien connue dans la blogoboule culinaire… Donc j’ai, je dois dire, minutieusement suivi sa recette et son mode opératoire, facilité par la vidéo. Donc, ce post n’aura pas forcément grand intérêt par rapport à l’original, je préviens tout de suite. Enfin, on rattaque doucement, quoi.

Première étape : touillage de beurre (125g). Ledit beurre a passé une dizaine de secondes au micro-ondes parce que j’en avais marre de plier ma fourchette !

On ajoute le même poids de poudre d’amandes et de sucre :

Et on touille tout ça de manière à ce que ça soit raisonnablement homogène. Dans un bol, on bat trois oeufs :

mélangés ensuite avec le reste :

La recette dit aussi d’ajouter deux gouttes d’extrait d’amande amère et deux cuillers à soupe de fleur d’oranger. Au départ, on n’avait rien trouvé d’approchant en faisant les courses en ligne… du coup, ça a été une excuse pour acheter une bouteille d’amaretto (niark). Cela dit, en allant acheter un aspirateur (oui, bon, je raconte ma vie, hein), on a trouvé ça :

Bon, à défaut de grives, on mange des merles (à moins que ça ne soit l’inverse), c’est des arômes… on verra bien ! Une fois ces trucs-là ajoutés (la bouteille d’amande amère m’a un peu échappé, donc yen a un peu beaucoup plus, pareil, on verra bien) et mélangés, zou, au frigo.

Allumage du four à 200°, farfouillage dans le tiroir pour trouver une plaque (eh oui, notre nouvel appart a une cuisine équipée, il faut s’habituer un peu), et déroulage d’un premier rouleau de pâte feuilletée sur ladite plaque. Ouais, parce que la dernière fois qu’on s’est essayés au feuilletage, c’était pas franchement une réussite ;-(

Au passage, mélange d’un jaune d’oeuf avec une cuiller de lait. Le mélange en question sert à deux choses : à « souder » les bords de la galette et au dorage final. Dégainage du pinceau pour faire la bordure :

Il est temps d’étaler la frangipane… sans oublier la fève ! :

Voilà, « yaplukà » mettre le 2e disque de pâte (hmmm, pas facile-facile !)

Il faut alors lisser le truc (virer l’air), souder les bords, faire un ptit trou au milieu, des entailles sur les bords et un peu de déco sur le dessus :

Et finir le dorage. Pour les anxieux comme moi qui se sont dit « rholalalalala y’en aura jamais assez » au moment de faire la soudure sur le bord, si, en fait, yen a largement assez pour refaire le dorage après. Pas de souci !

Au frigo pour 30 minutes (et là on se dit qu’on a allumé le four trop tôt), puis au four pour 25 minutes :

Bon, elle a une tronche sympa cette galette. Yaura plus qu’à la goûter… je ne doute cependant pas que ça va déchirer😉 (d’ailleurs, fait faim, ici.)

14 réflexions sur “J’aimeuh la galetteuh…

  1. Bon, verdict final : ÇA DÉCHIRE DES MAMANS OURS ! (j’espère que les mamans ours m’excuseront). Nan, vraiment, c’est juste super bon. Bon, yen a quand même un (suivez mon regard) qui mettrait bien genre deux fois plus de frangipane.

    J'aime

  2. Il parait qu’en France 80% des galettes vendues sont des surgelés cuits… mêmes les boulangers se fournissent dans ces usines !!
    Alors que c’est si simple à faire… moi je double toujours la dose de frangipane de manière à ce que ce soit bien moelleux😉

    autre astuce pour la fève, il faut la mettre vers l’exterieur du disque afin de diminuer la probabilite de tomber dessus en coupant la galette. ( ce truc est inutile pour ma mère qui tombe toujours sur la fève en coupant le gateau !)

    en tout cas elle est bien belle dommage qu’on ait pas l’odeur:/

    J'aime

  3. Waouhh ! bravo ! J’apprend à Béa à en faire une demain !! Groumpf !!!

    La galette c’est trop bon comme disent les djeunz qui ne savent même pas c’que c’est c’te bande de pignouf à cause des hyper qui vendent des galettes en cartons pâtes avec un pateu sucré dedans…

    Vive la galette que c’est fait avec des mains et des bons ingrédients

    J'aime

  4. Mmmmh, c’est vrai qu’elle a l’air bien bonne, la seule fois où j’en ai fait, je l’ai dénaturée en mettant du chocolat… Mais dis voir, tes arômes, tu les as trouvés où? c’est la première fois que j’en vois.

    J'aime

  5. @Ptinutz : à la Migros de Brunau Park (ou un truc comme ça) (à côté de Sihlcity) (et si t’y vas, passe à la maison, on est à 500m😉 )

    @autres : ça fait envie hein ?🙂 Honnêtement, il en reste encore, parce qu’une galette de 36cm à deux, ça fait à manger !

    J'aime

  6. bonjour je suis ravie d’avoir trouvé votre recette sur le net
    Je la trouve vraiment bien expliquée et vos photos sont appétissantes, votre blog est dans mes favoris, je testerai cette recette dans quelques mois ..Bravo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s