Poisson à la moutarde et riz aux oignons

Dans notre billet de ce soir : comment faire un sacré bon repas quand il ne reste presque plus rien au frigo.

Nous sommes donc samedi midi, on n’a pas été faire les courses depuis la semaine d’avant, le frigo donne une bonne idée du vide intergalactique, et il fait vraiment trop faim pour aller faire les courses avant de manger. Qu’à cela ne tienne : opération poisson à la moutarde et riz aux oignons ! Le poisson à la moutarde est une recette familiale, le riz aux oignons est une adaptation (assez violente, mais sur le concept ça reste ça) de l’autre façon de faire cuire du riz de Sergio.

Donc, comme ya rien au frigo, on se débrouille en gros avec ça :

et ça :

On est prié de ne PAS hurler, OUI c’est du poisson carré, NON ça ne vaut pas du poisson encore vivant quand on l’achète, SI c’est bon quand même :o) (Et oui, la recette marche aussi avec des bon maquereaux tout frais sortis du bateau, garanti testé & approuvé). De toutes façons, si vous aviez du poisson frais sous la main, c’est que les courses étaient faites, CQFD. Bref, revenons à nos cabillauds.

On commence par allumer le four, vers 200-210°C. On attrape un bol dans une main, une cuiller à soupe dans l’autre, le pot de crème fraîche dans la 3e, et on colle deux bonnes cuillers de crème fraîche dans le bol. On y ajoute une grosse cuiller de moutarde, sel, poivre, on touille le tout.

Une fois homogène, on ajoute du gruyère râpé :

touille touille touille, on enduit le poisson et zou au four :

Sur ces entrefaits, un bout de beurre s’en va se jeter dans la casserole et on y ajoute un oignon coupé en ptits bouts et une feuille de laurier (ainsi que, quand le beurre est fondu, un verre de riz) (là c’était du thaï), sel, poivre.

On touille tranquillement tout ce joli monde, faut que le riz se « graisse » un minimum avec le beurre :

Un volume et demi de flotte :

Là, Sergio qui a une plaque électrique monte sa plaque à fond, attend que ça passe à ébullition, met un couvercle et coupe la plaque. Comme j’ai une plaque à induction, je monte la plaque à fond, ça passe à ébullition tout de suite (😉 ) et je redescends la plaque aussi sec à 2 (ma plaque va de 1 à 9 avec quelques demi niveaux au milieu) en couvrant également. Cha marche pareil – et, pour avoir testé à la plaque électrique avant d’avoir eu mon induction, le résultat est identique une fois qu’on sait régler l’induction (en l’occurrence : bas.) ET ON N’Y TOUCHE PLUS PENDANT VINGT MINUTES ! (non, on ne SOULÈVE PAS le couvercle pour voir où ça en est !). Le poisson il est au four aussi, bref, vous pouvez aller bouquiner pendant vingt minutes.

Au bout de vingt minutes, toute l’eau est absorbée ; on vire la feuille de laurier, on égrenne un coup tout ça et le riz est impeccable :

Le poisson quant à lui est cuit aussi (c’est magiiiiiiiique !)

C’est l’heure de passer à table :

Voilà. Un repas inratable, avec comme ingrédients deux morceaux de poisson surgelé, un peu de crème fraîche, un peu de moutarde, un peu de gruyère râpé, un peu de beurre, un oignon et du riz. Z’allez pas me dire que quand vos placards sont vides vous avez pas ça tout de même !😉

6 réflexions sur “Poisson à la moutarde et riz aux oignons

  1. hé, même pas peur du poisson congelé! ça a même l’air bon, tout ça! (moi si j’ai 20 minutes de libre par contre, je ne lis pas. Jamais, c’est contre mes principes, je risquerais d’apprendre des trucs)
    je ne connaissais pas ton blog, je vais fouiller un peu (non, je ne fais pas les poches)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s